Demande de simulation vendeur
principe remere
reglementation remere
demande-partenaires
investisseur
Accueil
Qui sommes nous
Foire aux Questions
principe remere
Demande de simulation vendeur
reglementation remere
investisseur
demande-partenaires
Qui sommes nous
mentions légales

Foire Aux Questions


Les réponses à vos questions


Quelle durée moyenne faut il au vendeur pour racheter son bien ?

Le vendeur peut racheter son bien dès que ses fichages bancaires sont levés et que sa situation financière est stabilisée et ceci à partir de n'importe quel moment.

La durée de rachat du bien varie en fonction des dossiers et est en moyenne de 1 ans et demi. Afin de sécuriser la solution pour le vendeur, une durée minimale de rachat du bien de 36 mois, équivalente à un bail locatif, est fixée généralement entre les parties dès l'acte d'achat.


Combien de temps faut-il pour que le vendeur touche l'argent de la vente ?

Il s'agit d'une vente immobilière faisant appel à un notaire. Ce dernier devra réaliser un certain nombre de démarches auprès de l'administration mais également auprès des créanciers du vendeur. C'est lui également qui soldera l'ensemble des dettes du vendeur. Il faut donc compter entre 1 mois et demi et 2 mois à partir du moment où le compromis de vente est signé. Ce délai permet également à l'investisseur d'obtenir son accord de prêt si nécessaire.

A noter que la signature du compromis permet souvent d'arrêter les procédures en cours y compris les ventes aux enchères si le dossier est monté au moins 30 jours avant la date de la vente au tribunal.


Comment est déterminé le montant du loyer versé par l'ancien propriétaire ?

Il est fixé essentiellement en fonction du montant de l'investissement réalisé, du marché locatif local qu’il ne pourra en aucun cas dépasser et du montant des revenus du futur locataire. L'objectif étant de permettre au vendeur de retrouver son équilibre financier, le loyer ne dépassera généralement pas un tiers de ses revenus.


Comment est déterminée la valeur du bien immobilier ?

La valeur vénale du bien est estimée par des professionnels de l'immobilier. Chacun de nos dossiers comprend une estimation d'agent immobilier intervenant sur le secteur du bien et (ou) une estimation de notaire mettant en jeux sa responsabilité professionnelle. Nos réalisons également de notre côté une étude comparative basée sur des biens similaires. En cas de doute, nous avons recours à un expert immobilier.


Que se passe-t-il si le vendeur ne rachète pas son bien au terme de la période définie ?

Afin d'apporter un maximum de garanties au vendeur pour qu'il puisse, en cas d'impossibilité de rachat, bénéficier de la valeur réelle de son bien, nous prévoyons la faculté pour lui de substituer lors du rachat une tierce personne. Cette solution lui permet d'encaisser le différentiel de prix entre le prix de vente au nouvel acquéreur et le montant de la somme qu'il doit restituer à l'investisseur.


Que se passe-t-il en cas de décès-invalidité du vendeur ?

Nous conseillons au vendeur de souscrire une assurance décès-invalidité qui lui permettra de disposer des sommes nécessaires au rachat du bien en cas d'accident d'un membre de la famille.


Comment m’assurer que le bien acheté est en bon état ?     

Nous vous conseillons de visiter le bien immobilier afin de vous rendre compte par vous-même de son état. De plus nos dossiers comportent des photos du bien et vous aurez en votre possession les diagnostiques immobiliers obligatoires lors d'une transaction immobilière.


Qui assume le règlement des éventuels gros travaux pendant la période locative ?

En tout état de cause, seul les travaux indispensables mettant en péril la sécurité des occupants ou la solidité de l’habitation sont à la charge de l'acquéreur. Ils lui seront remboursés par le vendeur initial lors du rachat du bien sur présentation de facture. Pas question donc de réaliser une piscine ou un agrandissement qui n’aurait été prévu au préalable lors de l’achat du bien. Notez que ces charges seront déductibles des revenus fonciers de l'investisseur et viendront en augmentation du prix de vente lors du rachat du bien et ceci sur justificatif.